Aller au contenu principal

Découvrez
notre service

Au 1er janvier 2022, le Service d’incendie et de secours comprend 320 collaborateurs et collaboratrices qui occupent plus de 70 fonctions différentes afin d’assurer la sécurité de la population genevoise.

Notre service

Le Service d’incendie et de secours (SIS) est une organisation composée de plus de 320 collaborateur·trice·s professionnel·le·s en uniforme et en civil. L’équipe comporte 48 femmes et 279 hommes qui occupent 74 fonctions. Viennent s’y ajouter plus de 200 sapeurs-pompiers et sapeuses-pompières volontaires.

Le Commandant à la tête du SIS coordonne et dirige le service. Les missions d’aide à la population dans le domaine de l’incendie et du secours devant être garanties 24h/24, l’autonomie dans la gestion courante, est primordiale.

Division Incendie et Secours

Cette division regroupe le personnel intervenant : sapeurs-pompiers et sapeuses-pompières professionnel·le·s et volontaires ainsi que les ambulancier·ère·s. Cette Division est essentiellement composée de personnel en uniforme sous le commandement d’un·e officier·ère supérieur·e.

Compagnies incendie 
Les compagnies incendie assurent la réponse opérationnelle pour les missions dévolues aux sapeurs-pompiers et sapeuses-pompières du groupement au sens de l’art. 8 de la LPSPP.

Le corps de sapeur-pompier et sapeuse-pompière est reparti en trois compagnies incendie (A, B, C), toutes structurées de la même manière et dirigées par un·e capitaine chef de compagnie.

Les deux compagnies de sapeurs-pompiers et sapeuses-pompières volontaires (Compagnie 1 et Compagnie 2) sont réparties par rive : l’une sur la rive droite, l’autre sur la rive gauche.


Compagnie ambulance
La compagnie ambulance assure la réponse opérationnelle pour les missions dévolues aux ambulancier·ère·s du groupement non seulement au sens de l’art. 8 de la LPSPP mais aussi selon les dispositions de la loi relative à la qualité, la rapidité et l’efficacité des transports sanitaires urgents (LTSU).

La compagnie ambulance du SIS et le Service de sauvetage et de lutte contre les incendies aéroportuaires (SSLIA) mettent conjointement à disposition, en plus du dispositif cantonal, une ambulance dédiée pour les besoins particuliers des sapeurs-pompiers, sapeuses-pompières et de la police au sens de l’art. 4 LTSU. 


Sapeurs-pompiers et sapeuses-pompières volontaires du Groupement
A Genève, près de 200 sapeurs-pompiers et sapeuses-pompières volontaires (SPV) assurent le renfort et la relève du corps professionnel. En dehors de leurs activités professionnelles et privées, ces personnes consacrent une partie de leur temps libre au service de la population.

Répartis en deux compagnies, les SPV épaulent le SIS lors d’incendies, notamment : ils et elles renforcent le dispositif d’extinction, en évacuant les habitations avoisinantes et en créant des périmètres de sécurité. Une fois le sinistre sous contrôle, les volontaires peuvent prendre en charge la fin de l’intervention, en terminant l’extinction et en surveillant les installations détruites. Le SIS est ainsi disponible pour les autres interventions affluant au 118.

Les volontaires assurent également les mises de piquet lors d’événements majeurs ou d’intempéries. Lors de manifestations importantes, ces compagnies sont chargées de veiller à la sécurité du public. Des exercices et des cours de secourisme réguliers leur permettent de rester à jour tant au niveau des techniques que du matériel.

 

Division État-Major

La Division Etat-Major (DEM) du SIS regroupe le personnel dédié à la création des conditions les plus favorables pour exécuter les missions opérationnelles. Elle agit, entre autres, dans les domaines du traitement de l’alerte, de la préparation opérationnelle, de la prévision, et de la prospection. Cette unité, dirigée par un·e officier·ère supérieur·e, comprend du personnel civil et en uniforme. Afin d’accomplir ses objectifs, la DEM est composée de la CETA ainsi que de trois bureaux spécifiques.

Centrale d’engagement et de traitement des alarmes
La centrale d’engagement et de traitement des alarmes (CETA) réceptionne tous les appels émanant du numéro d’urgence 118 du canton de Genève et assure leur traitement au sens de l’art. 8 de la LPSPP. Elle engage les moyens sapeurs-pompiers et sapeuses-pompières professionnel·le·s et volontaires du canton, selon les procédures opérationnelles prédéfinies.

La CETA est l’interlocutrice privilégiée des autres centrales cantonales d’urgence : CASU 144, CECAL 117, des centrales extra-cantonales d'urgence et des centrales d'urgence transfrontalières. Elle répond aussi aux centrales partenaires institutionnelles du canton de Genève.

Son rôle implique, notamment, de :

  • Répondre aux appels d’urgence
  • Traiter la demande de secours
  • Engager le corps professionnel et/ou volontaire du canton
  • Alarmer et informer les partenaires
  • Répondre aux demandes du front
  • Assurer le suivi d’interventions
  • Renseigner et répondre aux besoins des intervenants
  • Informer et rendre compte à la chaîne de commandement

Bureau opérations et prévision
Les missions du bureau des opérations et prévision (BOP) s’appuient sur deux domaines. Celui des opérations, tout d’abord, dont l’objectif multiple est de garantir la réponse opérationnelle lors d’événements planifiés ou lors de grands travaux, assurer l’analyse et les prises de position dans les secteurs de la mobilité et de l’aménagement urbain, et traiter les problèmes rencontrés en intervention ainsi que les demandes de rapports d’intervention.

Ensuite, le volet prévision traite tous les aspects liés à la phase préparatoire, tels que le traitement des données géographiques pour la conception des plans de mobilité ou opérationnels, la participation aux commissions de sécurité et aux commissions de suivi, la création de plans d’urgence multipartenaires ainsi que le suivi de grands projets d’infrastructure.

Le bureau technique du BOP réalise également les plans pour les alarmes automatiques sur les nouveaux sites et bâtiments qui voient le jour dans le canton.

En outre, l’équipe du BOP répond aux sollicitations des institutions partenaires. Elle les soutient et conseille, dans son domaine de compétence, afin de faciliter l’intervention du SIS.

Sur le plan administratif, enfin, le BOP gère les horaires de l’État-Major, et assure la planification et le suivi des visites médicales pour l’ensemble du personnel en uniforme et l’organisation des stagiaires de la DIS.

Bureau des études et de la prospective
Le bureau des études et de la prospective (BEP) est chargé d’étudier les modifications de techniques et tactiques utilisées au sein du SIS, de procéder à la planification financière et à l'acquisition des véhicules et engins, ainsi que du matériel. En outre, il assure et coordonne la veille technique de manière transversale pour l’ensemble du SIS.

Les enjeux pour l’équipe du BEP sont de promouvoir l'innovation au service de l'intervention, de maintenir le lien et la sensibilité avec les contraintes opérationnelles et d'assurer les meilleures pratiques en termes de sécurité et de respect des normes en vigueur.

Bureau NRBC
Les accidents NRBC – nucléaire, radiologique, biologique et chimiques, lorsqu’ils se concrétisent, peuvent affecter gravement la santé humaine, l’environnement et les infrastructures. Pour répondre à ces risques, le SIS dispose de moyens d’analyse et d’identification de matières dangereuses et de matériel destiné à transvaser ou sécuriser des matières dangereuses, ainsi que des équipements pour décontaminer le site impliqué.

Le SIS peut également engager des moyens importants pour la décontamination de personne, en collaboration avec la Brigade sanitaire cantonale. Les spécialistes SIS du domaine NRBC collaborent constamment avec les différents laboratoires et partenaires cantonaux et fédéraux actifs dans le domaine de la protection de la population.

Le laboratoire de protection respiratoire (PR) est quant à lui chargé du rétablissement, de l’entretien, du contrôle périodique du matériel PR et des équipements de protections individuelles (EPI) NRBC. Il s’occupe de la gestion du stock et de péremption des équipements, consommables et pièces PR.

L’équipe du laboratoire forme le personnel du SIS instruit à la protection respiratoire tant pour la formation de base que pour la formation continue, ainsi que les partenaires.

 

Division Infrastructures, Appuis et Logistique

La Division Infrastructures, Appuis et Logistique (DIAL) est la base arrière garantissant non seulement le bon fonctionnement des engins et du matériel, mais aussi le soutien quotidien aux intervenants.

Cette unité regroupe les domaines de l’appui et du soutien pour les intervenants. Elle agit, entre autres, dans les domaines de la logistique opérationnelle, de la mécanique et de l’équipement. La DIAL est également composée d’une unité infrastructures, qui gère l’entretien des bâtiments.

Unité appuis et logistique
La logistique est composée de mécanicien·ne·s, de logisticien·ne·s, d’un tailleur, de couturier·ère·s, des électriciens et d’un menuisier. Ces personnes s’occupent quotidiennement, entre autres, de l’appuis en matériel, du ravitaillement des camions, du transport des équipes d’intervention, des réparation de véhicules, du ravitaillement des intervenants et de la mise à disposition des équipements.

Le·la chef·fe d’unité, appuyé·e du sergent-major, assurent ensemble la bonne tenue de la caserne tout comme la coordination entre les intervenants et les prestataires externes.

En phase opérationnelle, la logistique est capitale à la réussite des interventions qui s’inscrivent dans la durée. C’est aussi le cas durant les phases de repli. Lorsqu’il faut rapatrier des kilomètres de tuyaux en caserne pour le rétablissement de ceux-ci, l’unité peut compter sur ses collègues de la logistique.

Unité infrastructure
​​​​​​​L’unité infrastructure est constituée d’un·e architecte (chef·fe d’unité) et son équipe qui a pour mission la planification ou la réalisation de constructions de nouveaux bâtiments, de rénovations ou de travaux sur l’ensemble des bâtiments du SIS.

La maintenance des casernes est également primordiale. De l’entretien journalier aux projets d’extension, en passant par l’adaptation des garages aux nouveaux camions. Repousser les murs est un travail quotidien.

Division RH Finances et Informatique

La Division est en charge de la gestion des ressources humaines pour l’ensemble du Groupement, du recrutement au départ en retraite, en passant par la gestion des carrières et des formations, sans oublier l’administration du personnel.

Garante du respect des règles de bonne gestion, elle veille au bon usage des ressources financières et à la tenue de la comptabilité et à la préparation des comptes annuels. L’unité informatique, en cours de création, reprendra à terme la responsabilité des systèmes d’information du Groupement, aujourd’hui assurée par la Ville de Genève.

Bureau communication

Directement rattaché au Commandant, le bureau communication est dirigé par l’officier communication au grade de lieutenant.

En opérations, celui-ci est chargé de récolter et de préparer tous les éléments ainsi que toutes les informations relatives à la communication opérationnelle. L’officier communication appuie le commandant des opérations de secours (COS) pour l’accueil de la presse sur une intervention et assure le suivi de l’information.

Hors opérations, l’officier communication centralise et traite également toutes les demandes non opérationnelles des médias. Il dirige les cellules média, graphisme et réseaux sociaux. En outre, l'officier communication est appelé à réaliser et conduire des études ou projets spécifiques au profit du SIS. Il propose et déploie également la stratégie en matière de communication, relations publiques et développement de l'image du SIS.

Secrétariat Exécutif

Le Secrétariat exécutif apporte un appui aux instances du Groupement SIS.

Il prépare les documents nécessaires aux délibérations et assure la diffusion des décisions prises. Le Secrétariat exécutif est responsable de la conformité juridique du Groupement SIS et apporte une expertise juridique à la direction.

En fin, le Secrétariat veille à la redevabilité du Groupement auprès des autorités et de la population et produit les documents institutionnels.

École du SIS

L’école du SIS a pour mission de fournir les formations pour l’ensemble du Groupement et des sapeurs-pompiers et sapeuses-pompières volontaires du canton de Genève.

Basée sur la commune de Versoix, elle délivre :

  • La formation initiale complète (théorique et pratique)
  • Les formations continues de spécialiste et de cadre

L’école accueille tous les aspirant·e·s pompiers et pompières en vue de l’obtention du brevet fédéral de sapeur-pompier et sapeuse-pompière professionnel·le.

Depuis l’application de la nouvelle loi LPSSP, la formation pour l’ensemble des sapeurs-pompiers et sapeuses-pompières volontaires du canton est délivré par le SIS au sein de son école.